Du Burn-in au burn-out, le corps dit stop !

Dernière mise à jour : 7 mai




Burn-in et burn-out sont les deux phases d’un surmenage excessif professionnel ayant des conséquences importantes sur la santé.


Quelle différence ?


- Le burn-in

Signe annonciateur du burn-out, le burn-in décrit un état de surmenage, de fatigue professionnelle, même si le travailleur est présent à son poste de travail.

Cet état fait suite à un engagement important dans le travail : beaucoup d’énergie investie, beaucoup d’effort et de motivation souvent en corrélation avec une reconnaissance et/ou une évolution professionnelle. Cette phase, vécue de façon très positive par le travailleur, peut être suivi de burn-in si les limites à cet investissement important ne sont pas posées assez tôt.

Le stress devient chronique et certains signes avant-coureurs de burn-out peuvent être présents : horaires très importants, retards dans le travail à accomplir, irritabilité, suppression ou réduction des activités de loisirs ou des moments de plaisir et détente, symptômes physiques…


- Le burn-out

Le burn-out est l’étape suivante : un état total d’épuisement mental, physique et émotionnel profond et durable. Le corps finit par contraindre la personne à s’arrêter.



Quelles conséquences ?


On retrouve souvent une perte de motivation, un ralentissement des capacités mentales et physiques, un comportement d’isolement social et un sentiment de dévalorisation.


Et, en fonction des personnes, des troubles en fonction du terrain et du vécu : dépression, problème de sommeil, crises d’angoisse…



Quelle prévention pour le risque de burn-out ?


- Connaître les signes avant-coureurs du burn-out

- Ecouter les signaux de déséquilibre envoyés par le corps (douleur, maux de têtes, difficultés à dormir…). Il est plus facile et rapide d’agir sur des petits déséquilibres que sur un état de burn-out bien avéré. Plus le corps physique et mental est épuisé, plus il faudra du temps pour que la vitalité revienne.





Quel accompagnement naturel ?


  • Par des conseils portant sur l’’hygiène de vie, l’alimentation, la micronutrition et les plantes

* Apporter de l’énergie et de la vitalité, restaurer le sommeil, soutenir les surrénales et le système nerveux

* Aider le corps à faire les neuromédiateurs, et notamment la dopamine et la sérotonine.


  • Avec l’EFT clinique et les fleurs de Bach, un accompagnement émotionnel peut porter sur:

o Le vécu actuel de cette situation difficile. Ce suivi peut être complémentaire à d'autres méthodes comme la sophrologie, l'hypnothérapie...

o Les mécanismes émotionnels qui ont favorisé le burn-in et le burn-out, entraînant l’épuisement physique et mental.



Cet accompagnement est complémentaire au suivi médical.

51 vues0 commentaire